Festival Redneck Rising Jour 3

Le troisième jour du festivel Redneck Rising était composé des Cuckoo Sisters et de Tequila Savage.
Tequila Savage est un duo (normalement c’est un type seul mais là ils étaient deux) qui joue un rock très énervé déguisé en squelette. Sympa mais bon…

j’ai été en revanche emballé par les Cuckoo Sisters. C’est un trio/quatuor (selon les circonstances) de filles (banjo, violon, ukulélé) qui joue de la country (rustique, tendance Hillbilly ) mieux que des cowboys.
Lorsqu’elles arrivent sur scène on peut se poser quelques questions, on se croirait dans une fête de fin d’année de patronnage. Le set est ponctué de blagues aussi rigolotes qu’un rapport de la Cour des Comptes, mais lorsqu’elles se mettent à jouer.. tout bascule.
J’ai adoré les voix, le rythme, cette façon habitée de jouer une musique incongrue dans la scène trop grande pour elles d’un cinéma alternatif ce Saint-Maurice (94). Bref si elles passent dans un café ou un resto près de chez vous , précipitez vous.

Festival Redneck Rising jour 2

Programmation éminemment punk hier soir avec le lillois Wild Racoon et l’étonnant Mr Marcaille (il joue du violoncelle en caleçon)…
Je ne suis pas extrêmement fan du punk, mais <remarque_de_vieux_con_on> les pères fondateurs avaient le mérite d’associer, critique sociale, énergie, posture.. et une certaine musicalité <remarque_de_vieux_con_off>. Hier soir il ne reste guère que l’énergie (indéniable) puissamment (à défaut de finement) servie par une sono qui m’a finalement fait rebrousser chemin (je tiens à mes tympans).
Je me suis surpris à noter qu’une très grande majorité du public n’était pas née à l’époque de Anarchy in the UK et en primaire à l’époque des Bérus.. ceci expliquant sans doute partiellement cela…ou pas.
De son côté le DJ bordelais qui sévit sous le nom de Rockab le Rouge qui faisait les interludes, est top avec une discothèque de vinyls plutôt bien (dans le genre rock méchant s’entend). Un gars à suivre.